Témoignage : Création d’une CPTS vue de l’intérieur…

Je suis orthophoniste, diplômée depuis 2004. J’ai d’emblée exercé en cabinet de groupe avec des collègues orthophonistes également et un médecin ORL. Je suis restée en exercice libéral exclusif jusqu’en 2017. A partir de cette période, j’ai souhaité me diriger vers un exercice plus collégial encore, ce qui m’a poussée vers le salariat sur un petit quart de temps en plus du cabinet. Au moment où j’ai souhaité me rapprocher de mon domicile, j’ai commencé à regarder du côté des maisons de santé pour une éventuelle future installation, de préférence en MSP. Le hasard ayant bien fait les choses et une MSP étant en cours de constitution à proximité de mon domicile, je me suis dirigée sur ce projet. J’étais dans cet état d’esprit lorsque la question de la création d’une CPTS s’est posée. Le projet m’a donc attirée. Cela permet effectivement d’étendre l’exercice partagé à un secteur bien plus large que la commune et ses environs proches, comme une sorte de grande MSP étendue à tout un territoire.

J’exerce dans une zone où l’offre de soins est très insuffisante en comparaison du nombre d’habitants. Pour les orthophonistes, le zonage nous classe en zone très sous dotée. Les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous sont extrêmement longs. Quand, dans le meilleur des cas, une prise de rendez-vous est possible car ce n’est pas toujours le cas.

La situation est critique également pour les autres professionnels.

Nous n’en sommes qu’au début (stade de la rédaction du pré-projet) mais je vois ce projet comme un moyen d’aider à apporter des réponses à un contexte qui s’aggrave (sentiment d’isolement des professionnels, faible attractivité du territoire, aspect décousu des prises en charge des patients, difficultés d’accès aux soins pour les patients, etc…). La CPTS permet de mener des actions de prévention et de développer le dépistage (au niveau de la relation patient/professionnel ainsi que sur un plan plus collectif à l’échelle d’une population), de renforcer les relations ville-hôpital, les relations avec les acteurs sociaux, d’améliorer l’organisation des soins sur le territoire (en structurant davantage les parcours de soins) et leur qualité, de contribuer à l’attractivité du territoire, de réduire le sentiment d’isolement qui peut être très vif en zone très sous-dotée, etc… Cela permet aussi de mieux se connaître entre différents professionnels (et donc d’élargir aussi ses points de vue), de pouvoir travailler en commun au-delà de son périmètre géographique immédiat, de ne pas faire face seul aux situations complexes, d’améliorer les conditions de travail, de participer à l’élaboration de projets de santé, etc… Tout le temps consacré aux échanges interprofessionnels (qui sont souvent très chronophages et parfois décousus) et à la prévention est reconnu et mieux structuré.

La CPTS permet d’obtenir un financement également pour toutes ces actions ce qui n’est absolument pas le cas en exercice libéral classique isolé (ce qui est donc un frein important). C’est certes du temps passé au départ (qui peut effrayer) mais en se plaçant dans une logique à moyen et long terme c’est à mon avis un vrai gain en efficacité. Cela permet, tout en étant financé de se regrouper et de pouvoir mieux organiser les parcours.

Anne-Charlotte SCHEPENS

Seconde distribution des Kits COVID

Chère collègue, cher collègue,

La distribution du deuxième kit qui comprend des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique ainsi qu’une visière si vous en avez besoin, aura lieu : 

Pour le Rhône : Samedi 6 Juin de 9h à 13h30 à l’AURA,siège de l’URPS 21 Quai Antoine RIBOUD 69006 LYON .Merci de vous inscrire pour la remise de ce kit dans le Rhône par mail à: amorce69@orange.fr. 

En Savoie, trois permanences et des points relais sont organisés pour retirer les kits (kit entier ou 2e partie).​
1- Permanences : ATTENTION, merci de vous inscrire à la permanence de votre choix avant vendredi 5 juin 12h00 par mail à l’adresse suivante : florence.forner@gmail.com.

– 1ère permanence :
à Chambéry, parking face à l’entrée du parc des expositions de Chambéry (sortie VRU n°15) : Vendredi 5 Juin de 18h30 à 20h00 
– 2e permanence : 
à Bassens, parking du CESA, CHS de Bassens – Lundi 8 Juin de 19h à 20h00
– 3e permanence:
à Aix-les-Bains, parking DECATHLON Grésy/aix (sortie autoroute Aix-les bains Nord)
Mardi 9 juin de 19h à 20h00

 2. Points relais Pour les collègues des autres secteurs, des points relais sont proposés :
– secteur Montmélian (Marie-Pierre MONIN)
– secteur St chamoux /Gelon-Maurienne (Margot GENTY)
– secteur St pierre d’Albigny (Diane CAUSSE)
– secteur Albertville (Virginie VIBERT)
– Tarentaise (Alexandra PERE)
ATTENTION, pour pouvoir récupérer votre kit à l’un des points relais, il faut OBLIGATOIREMENT que vous envoyez par mail le choix de votre lieu de retrait avant samedi 6 juin 12h00 à l’adresse suivante : florence.forner@gmail.com.


RAPPEL à tous : Pensez à prendre un sac pour récupérer les différents éléments du Kit et un stylo pour émarger lors du retrait.


Pour les autres départements, nous vous ferons parvenir rapidement les points de retrait.

Mise à jour des mesures économiques et télésoin

Source du message : FNO


L’extension des actes possibles en télésoin obtenue par la FNO est parue ce jour au Journal Officiel : la possibilité de réaliser des bilans de renouvellement, la possibilité de suivre des patients en sortie d’hospitalisation et l’extension aux troubles vocaux (AMO 11,4). L’arrêté du 18 mai complète l’arrêté du 23 mars 2020 (prorogé le 11 mai 2020).

La FNO se réjouit de cette parution qui permettra aux orthophonistes d’assurer la continuité des soins en télésoin pour un plus grand nombre de patients même si force est de constater que le texte est à nouveau incomplet et comporte une nouvelle erreur de « plume ».

Dans cette parution, les actes cotés en 10,1 ont disparu : il s’agit bien d’une erreur « de rédaction » du ministère. Les actes en 10,1 peuvent toutefois être poursuivis car ceux-ci sont couverts par l’extension du télésoin, prorogation parue dans le Journal officiel de l’ Arrêté du 11 mai 2020 complétant l’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. 

Le texte de ce jour est disponible ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041889362&dateTexte=&categorieLien=id. La FNO a réclamé bien sûr une parution corrigée du dernier arrêté.


En attendant, ne décommandez pas vos rendez-vous en télésoin pour les actes cotés en 10,1.

Vous trouverez en pièce jointe la mise à jour des mesures économiques

Distribution des Kits COVID-19

Chères consoeurs, chers confrères,

Suite à nos nombreuses demandes, le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes vient de nous fournir des masques chirurgicaux pour les orthophonistes de la Région .

En parallèle, des volontaires de Clermont-Ferrand, du groupe Commentry/Maker-Fabricants/visière protection Covid-19 et du département de l’Ain nous ont fourni des visières.

Nous avons fait une nouvelle demande au Conseil Régional pour avoir des masques FFP2 et l’URPS a passé une commande complémentaire de masques, et de gel hydroalcoolique qui est en cours de livraison. `

Nous ne pouvons pas expédier cela à chacun, d’autant plus que nous avons d’ores et déjà des éléments du kit mais que le gel ne nous parviendra que la semaine du 18 Mai. 

Pour ceux et celles qui souhaitent avoir la première partie du kit(masques et visière), une permanence sera organisée à Lyon le vendredi 8 Mai de 10h à 12h et de 13h à 17 h au siège de l’inter-URPS (AURA) au premier étage du 21 Quai Riboud 69002 (Quartier Confluence, parking du Centre commercial à proximité)

Une deuxième distribution pour le complément sera organisée à Lyon dès que la livraison sera effective. 

Pour les autres départements, les consignes sont en pièce jointe .

Pour récupérer vos kits, nous vous demanderons de justifier de votre identité et de votre qualité d’orthophoniste installé(e) en Auvergne Rhône-Alpes ( feuille de soins, cps…)

Vous devrez signer un registre, attestant la bonne réception de ce kit.

Vous aurez la possibilité de récupérer des kits pour vos confrères en remplissant la procuration ci-jointe. 

Merci de faciliter cette distribution en respectant les recommandations ci-dessus et les gestes barrière de distanciation sociale.

Bien confaternellement

Assurance maladie / Téléservice indemnisation perte d’activité des orthophonistes

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid 19 et les mesures de confinement qui l’ont accompagnée ont conduit à une baisse très importante de l’activité de la plupart des professions de santé.

Afin de préserver les capacités de notre système de santé dans la durée, le gouvernement a décidé de mettre en place un dispositif exceptionnel d’accompagnement économique des professionnels de santé libéraux confrontés à cette situation.

Le dispositif d’indemnisation s’adapte au caractère libéral des professions de santé, et ne vise pas un objectif de garantie de revenu, à l’instar d’une logique propre aux salariés. Il garantit en revanche à chaque professionnel de santé la capacité à faire face à ses charges fixes professionnelles, lui permettant ainsi de reprendre son activité, au terme de la crise.

Ø  Des informations à renseigner dans amelipro

A partir du 30 avril, les professionnels de santé libéraux pourront, s’ils le souhaitent, faire une demande d’indemnisation en se connectant à amelipro, et bénéficier d’un premier acompte pour la période du 16 mars au 30 avril.

L’aide est calculée à partir :

·      d’un taux de charge fixe standardisé et calculé par l’Assurance Maladie pour chaque profession de santé et par spécialité médicale ;

·      d’informations individuelles que les professionnels de santé sont invités à renseigner dans le téléservice :

o    le montant de leurs honoraires sans dépassements remboursables par l’Assurance Maladie perçus en 2019 ;

o    le montant des honoraires sans dépassements facturés ou à facturer (perçus ou à percevoir)entre le 16 mars et le 30 avril 2020 (montant des honoraires issus de leur activité) ;

o    les autres revenus (chômage partiel, indemnités journalières, fonds de solidarité) qu’ils ont perçus ou qu’ils vont percevoir à partir du 16 mars et jusqu’au 30 avril 2020 en plus de leurs honoraires.

Ø  Une première avance sous un délai d’environ 15 jours

– Cette aide ne pourra être calculée précisément qu’à partir du moment où toutes les données seront stabilisées et connues de l’Assurance maladie, d’ici la fin de l’année 2020. Néanmoins, le téléservice permet de solliciter dès maintenant une première avance sur le montant de l’aide économique, avance qui sera versée sous un délai de 15 jours environ pour la période du 16 mars au 30 avril.

– Les professionnels de santé peuvent choisir le montant d’avance qu’ils souhaitent solliciter en fonction de leurs besoins financiers et de l’estimation faite via ce téléservice à partir des données renseignées. Cette avance s’élève au maximum à 80 % du montant de l’indemnisation calculée par le simulateur.

– Une nouvelle demande d’avance pourra être formulée à la fin de chaque mois pendant toute la durée de la crise.

– Ces avances seront déduites du montant de l’indemnisation qui sera calculé en fin d’année. Une récupération pourra intervenir si les montants perçus à ce titre s’avéraient supérieurs à l’indemnisation totale finale calculée par l’Assurance Maladie.

A toutes fins utiles, vous trouverez ci-joint :